Crassula grisea (engl, fr) PDF Imprimer E-mail
Crassula - photos
Écrit par Margrit Bischofberger & Jean-Michel Moullec   
Dimanche, 15 Novembre 2009 18:45

Crassula grisea Schönland, 1912

Section Arta

Synonyms

C. bakeri Schönland, C. ihlenfeldtii Friedrich, C. grisea var. bakeri (Schönl.) Rowl.


Texte français

Photos

 

Short description (based on Tölken)

Perennial plant with erect stems to 30 cm high when flowering, more or less branched.

  • Leaves: sessile, linear-lanceolate, (1,5-) 2-8 cm long, 0,3-0,6 (-0,8) cm broad, acute, flat above and very convex below, internodes visible, leaf bases partially fused; glabrous or hairy or covered with spherical papillae; colour green to grayish green, brown or reddish orange; old leaves are persistent and remain rigid and expanded.
  • Inflorescence: terminal thyrse with spreading branches with dense dichasia, peduncle 2-10 (-15) cm long, with either fine slightly recurved or coarse adpressed hairs or rounded papillae; bracts short, oblong-triangular, apex bluntly acute.
  • Flowers: sessile; sepals oblong-triangular, 1-1,5 mm long, acute or obtuse, with fine or coarse hairs, rarely with papillae, with marginal cilia, thick, colour green to red; petals oblong-elliptic, 2-3 mm long, apex obtuse, slightly ridged, with dorsal appendage, tips recurved, colour white or cream, fading to brown; anthers brown.
  • Flowering time: February – April.

 

Distribution and ecology

Growing on slopes with quartzite gravel and low vegetation; occurring from south of Witpütz in the north to the Kourkams mountains in the south.

 

Note :

C. grisea is distinguished from the other members of section Arta by its well spaced leaves and visible internodes and by the fact that old leaves do not shrivel. As the description shows this is an extremely variable species.

3 main forms can be distinguished :

1- The first form was described as C. ihlenfeldtii and is growing from north of Komaggas in a belt along the foot hills west of the mountains to Lekkersing. Plants from the south of this area – i.e. south of the Buffels River – have short, many branched stems and resemble C. elegans. Distinguishing features : While under dry conditions C. elegans gets purplish red, C. grisea leaves get orange-red and remain rigid and expanded when dead.  
  • Along the middle Holgat River near Daberos C. grisea may have leaves so short and broad as to look like a glabrous form of C. plegmatoides.

  • East of Port Nolloth plants are less branched, have leaves up to 3 cm long and internodes are longer, too. They look like typical C. grisea but are different in being glabrous.

2- The second form are plants covered with fine erect hairs occurring in separated localities from east of Port Nolloth to Stinkfontein as well as on the Wildeperderand along the upper Holgat River. More southerly, in the mountains between Augrabies and Lekkersing, populations include plants with fine erect or coarse recurved hairs as well as a range of intermediates.
  • A form with coarse recurved hairs growing between Kleinzee and Port Nolloth matches well the type of C. bakeri but no such plant is found again at Hondeklipbaai where the type specimen is said to come from.
3- The third form with leaves covered with rounded papillae is found in the mountains north of Kuboos as well as near Witpütz in Namibia. In plants near Kuboos they are often still pointed thus indicating a cline from the coarse haired plants near Lekkersing and the rounded papillae plants north of Kuboos. Plants near Witpütz, the most northern locality, have rounded papillae also on peduncle and calyx.

 

  • In his book “Crassula, a Grower’s Guide”, Gordon Rowley has given the synonym C. bakeri a varietal status, a change which obviously has not been accepted by Ernst van Jaarsveld in IHSP 2003. Rowley’s C. grisea v. bakeri would have the leaves less than twice as long while the type has leaves more than twice as long.

Crassula grisea Schönland, 1912

Photos

 

Courte description (basée sur celle de Tölken)

Plantes pérennes avec des tiges érigées de 30 cm de haut en fleurs, plus ou moins branchées.

  • Feuilles : sessiles, linéaires-lancéolées, (1,5-) 2-8 cm de long, 0,3-0,6 (-0,8) cm de large, aiguës, plates dessus, très convexe dessous, internoeuds visibles, bases des feuilles partiellement soudées, avec les vieilles feuilles presque pas desséchées et restant attachées aux tiges et donnant à la plante (dans la nature) une apparence épineuse ; glabres, ou poilues ou couvertes de papilles sphériques ; couleur verte à gris-verte, marron, ou orangé-rouge.
  • Inflorescence : un thyrse terminal avec des branches étendues avec des dichasium denses ; pédoncule 2-10 (-15) cm de long, avec des poils fins légèrement recourbés ou grossiers pressés contre le pédoncule ou des papilles arrondies ; bractées courtes, oblongues-triangulaires, apex aigu émoussé.
  • Fleurs : sessiles ; sépales oblongs-triangulaires, 1-1,5 mm de long, aigus ou obtus, avec des poils fins ou grossiers, rarement avec des papilles, avec des cils marginaux, épais, couleur verte à rouge ; pétales oblongs-elliptiques, 2-3 mm de long, apex obtus, légèrement ridés, avec un appendice dorsal, extrémités recourbés, couleur blanche ou crème,  s’altérant en marron ; anthères marron ; carpelles en forme d’ampoule.
  • Période de floraison : février à avril en Afrique du Sud ; septembre à novembre en Europe.

 

Distribution et écologie :

Crassula grisea pousse  sur des pentes avec des graviers de quartzite et une végétation basse; on la rencontre du Sud de Witpütz dans le Nord aux  Kourkams Mountains dans le Sud.

 

Remarques :

Crassula grisea se distingue des autres membres de la section Arta par ses feuilles bien espacées et ses internoeuds visibles et par le fait que les vieilles feuilles ne se dessèchent  presque pas.

C’est une espèce très variable et on peut distinguer trois formes :

1- Il y a d’abord des plantes avec des feuilles glabres que l’on trouve juste au Nord de Kommagas dans une bande le long  des contreforts ouest des montagnes près de Lekkersing. Cette forme a été décrite sous le nom de C. ihlenfeldtii.

  • Les plantes originaires des parties méridionales sont souvent plus branchées avec des tiges courtes et ressemblent à Crassula elegans mais les feuilles de C. elegans deviennent pourpré rouge en cas de sécheresse tandis que celles de  C. grisea orange-rouge et surtout les vieilles feuilles restent attachées et rigides et étendues quand elles sont mortes.
  • On trouve aussi des plantes de C. grisea avec des feuilles courtes le long de la moyenne Holgat River aux alentours de Daberos. Les feuilles de certaines plantes sont si courtes et larges que la plante apparaît comme une forme glabre de C. plegmatoides. A l’Est de Porth Nolloth, les internoeuds et les feuilles deviennent plus longs jusqu’à 3 cm de long et les plantes sont moins branchées. Ces plantes ressemblent à la plante typique mais elles sont différentes car elles sont glabres.

2- Ensuite, il y a des plantes avec des poils fins érigés sur les feuilles qui se rencontrent  dans des localités souvent largement séparées de l’Est de Port Nolloth à Stinkfontein, et de nouveau dans le Wildeperderand le long de La  Holgat River supérieure. Au Sud, dans les montagnes entre Augrabies et Lekkersing, les plantes avec des poils fins sur leurs feuilles se rencontrent près de plantes avec des poils grossiers recourbés et une gamme d’intermédiaires.

  • Une forme avec des feuilles courtes de ces plantes avec des poils grossiers correspond bien avec le type de Crassula bakeri. On la rencontre sur des affleurements rocheux entre Kleinzee et Port Nolloth.  Aucune plante n’a été retrouvé près de Hondeklipbaal d’où le spécimen type est réputé venir.

3- La troisième forme typique de cette espèce se rencontre dans les montagnes au Nord de Kuboos et de nouveau près de Witpütz en Namibie. Les feuilles sont couvertes de papilles arrondies, sauf que souvent elles sont pointues acérées sur les plantes près de Kuboos et cela indique une coupure mesurée avec les plantes recouvertes de poils grossiers près de Lekkersing et les plantes avec papilles arrondies du Nord de Kuboos.  Les plantes proches de Witzpütz, la localités le plus au nord, ont aussi des papilles arrondies sur le pédoncule et le calice.

 

  • Dans son livre « Crassula, a Grower’s Guide », Gordon Rowley a donné un statut variétal à Crassula bakeri, un changement non accepté  par Ernst van Jaarsveld dans IHSP 2003.  La Crassula grisea var. bakeri devrait avoir des feuilles moins que deux fois aussi long que large tandis que le type a des feuilles plus que deux fois aussi long que large. Nous n’acceptons pas non plus ce statut variétal et rangeons C. bakeri dans l’extrême variété et forme de Crassula grisea.

Photos

Crassula grisea, Lavranos 25711A, 4 km South of Karrachab Poort, Namaqualand. This plant is glabrous/Cette plante est glabre. C'est la forme n°1/It's the form 1. Collection Jean-Michel Moullec.

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea, Lavranos 26252, 32 km Rosh Pinah, Farm Zebrafontein, Namibia. This plant is known as C. grisea var. bakeri but does not grow at the locality of C. bakeri (South of Port Nolloth, RSA). It's the form 3 / C'est la forme n°3.This plant has spherical papillae. Collection Jean-Michel Moullec.

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea, Aurus, from Mesa Garden with the false name C. garibina. The inflorescence of this plant is 6-7 cm long while that of C. garibina is short (2-4 cm long). This plant has pointed papillae on the leaves. It's also the form 3 / C'est aussi la forme n°3. Collection Jean-Michel Moullec.

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea (photos Jean-Michel Moullec)

Crassula grisea, without data, collection Michael Wisnev.

Crassula grisea (photo Michael Wisnev)

Crassula grisea (photo Michael Wisnev)

Crassula grisea (photo Michael Wisnev)

Crassula grisea (photo Michael Wisnev)

 

LAST_UPDATED2