xGraptoveria 'Margarete Reppin' (engl, fr) PDF Imprimer E-mail
xGraptoveria - Cultivar
Écrit par Max Holmes   
Jeudi, 17 Décembre 2009 21:06

xGraptoveria 'Margarate Reppin' a new hybrid

Cactus & Succulent J., (Woollahra) 21 (2) : 26-27, 1997.

Texte français

Photos

I have been doing a few experiments with xGraptoveria crosses, using either Graptopetalum filiferum or xGraptoveria ‘Titubans’ as a parent. The former plant produces hybrids with very attractive leaf shapes, and the latter one produces very robust hybrids. I was a little surprised to find that the xGraptoveria is freely fertile - often each intergeneric hybrids are just about sterile.

The plant I am describing in this issue is a cross between the two, with ‘Titubans’ being the seed parent, and I have decided to call it xGraptoveria ‘Margarete Reppin’. It is a very robust plant, branching freely, and tolerant of either sun or shade, and a little trial and error will soon show the best position for you. The rosettes are about 9cm wide, with many leaves densely packed, each tipped with a slender point, giving the plant a classic beauty. The leaves are pale jade green, with whitish edges, and slightly glossy. It flowers in spring, with an inflorescence of so many flowers that the flower stems bend under the weight. The flowers are quite colourful, looking starry like a Graptopetalum, and with the reddish brown spots of that genus, but the centre of the flowers is slightly yellow, inherited from Echeveria derenbergii, which is one of the parents of 'Titubans'.

'Margarete Reppin' is easily propagated from leaves or rosettes, and is quite tough, inheriting none of the touchiness of G. filiferum. It is one of the few Echeveria-type succulents which withstood a dreadful, week-long heat wave in my area at the end of last summer without marking.


I have decided to name this attractive hybrid in memory of Mrs Margarete Reppin, an Adelaide collector who passed away in 1995. Margarete had the happy knack of being able to grow plants which many others were not brave enough to try, and visitors usually left her home with a gift of some interesting succulent. Many collectors in South Australia have at least one plant in their collection which came from Margarete. We all pronounced her name "Margaret, despite the final "e".

Max Holmes, Strathalbyn, S.A.

 


J’ai fait quelques expériences avec des croisements de xGraptoveria, utilisant Graptopetalum filiferum et xGraptoveria ‘Titubans’ comme parents. La première plante produit des hybrides dont la forme des feuilles est très attractive, et la dernière produit des hybrides très robustes. J’ai été un peu surpris de voir que la xGraptoveria était bien fertile – souvent les hybrides intergénériques sont stériles.

La plante que je décris dans cette édition est l’hybride de ces deux, avec ‘Titubans’ comme mère. J’ai décidé de l’appeler xGraptoveria ‘Margarete Reppin’. C’est une plante très robuste, rejetant facilement, et tolérant au soleil ou à l’ombre - vous faites quelques expériences pour trouver la meilleure place chez vous. Les rosettes sont environ 9 cm de large, avec de nombreuses feuilles densément groupées, chacune avec un petit mucron qui donne à la plante une beauté classique. Les feuilles sont vert de jade pâle, avec des marges blanchâtres et légèrement lustrées. Elle fleurit au printemps, avec une inflorescence de tant de fleurs que les tiges florales se courbent sous le poids. Les fleurs sont bien colorées, ressemblant à une étoile comme un Graptopetalum, et avec les points marron rougeâtres de ce genre, mais le centre des fleurs est légèrement jaune, héritage venant de Echeveria derenbergii qui est un des parents de ‘Titubans’.

'Margarete Reppin' est facilement reproduit par les feuilles ou les rosettes, et tout à fait résistant, n’héritant pas de la susceptibilité de G. filiferum. C’est une des succulentes du type Echeveria qui a supporté une épouvantable vague de chaleur d’une semaine dans ma région à la fin du dernier été sans avoir des taches.

J’ai décidé de nommer cet hybride en mémoire de Mme Margarete Reppin , une collectionneuse d’Adélaïde qui est décédée en 1995. Margarete était capable de cultiver des plantes que beaucoup d’autres n’étaient pas assez courageux pour essayer, et les visiteurs habituellement quittaient sa maison avec un cadeau de quelques succulentes intéressantes. Beaucoup de collectionneurs dans le Sud australien ont au moins une plante dans leur collection qui est venue de chez Margarete. Nous prononçons son nom Margaret en dépit du « e » final.

Max Holmes, Strathalbyn, S.A.

Photos

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo Max Holmes)

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo James Lucas)

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo James Lucas)

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo James Lucas)

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo James Lucas)

xGraptoveria 'Margarete Reppin' (photo James Lucas)

 

LAST_UPDATED2